19L'Unebévue N°19 : Follement extravagant

Le psychanalyste, un cas de nymphe ?

ISBN n°2-914596-06-5, ISSN : 1168-148X, 192 p., 22€, hiver 2001-printemps 2002

♦ Cahier de l'unebévue en supplément gratuit pour les abonnés :

Constructions. John Rajchman


Sommaire

9 - Queer Anna. Isabelle Mangou

Évoquer Anna Freud crée une sorte de désordre traumatique actif lorsqu’on veut approcher l’histoire de la psychanalyse. Sur-production, trans-production, si l’on tire un bout des écrits d’Anna, on emporte un morceau de l’œuvre du père. En se réglant sur des performances mettant en jeu Texte, Image, et Vision, on peut dégager la place d’une érotique singulière, constitutive d’une transmission précaire et vulnérable de la psychanalyse.

43 - Anna Freud et les romans à l'eau de rose. L. Hart

Traduit de l’américain par Annie Lévy-Leneveu

Cet extrait du livre Entre corps et chair. Sur la performance sado-masochiste, est une discussion des diverses interprétations lesbiennes actuelles du texte d’Anna Freud, «Fantasme de fustigation et rêve diurne», et sur l’intérêt érotique des romans à l’eau de rose.

59 - Le psychanalyste, un cas de nymphe. Mayette Viltard

La cure est une récidive amoureuse, écrit Freud. Sur les pas de Zoé Bertgang/Gradiva, Freud part, avec Norbert Hanold, non pour la Pompéi de Jensen, mais pour les paysages post-Renaissance, où se déroulent les nouvelles de Conrad Ferdinand Meyer. Il se soumet (inconsciemment) à ce que l’artiste vient mobiliser chez lui d’érotique, le voyage en Engadine avec Minna. De ce voyage, Freud avait ramené en souvenir une statuette qu’Anna avait appelé «un vieil enfant». En ce curieux moment historique où nous sommes, depuis que Jacques-Alain Miller a annoncé qu’il allait ouvrir les archives de Lacan, de quelle façon sommes-nous dépendants de mademoiselle Anna Freud ?

79 - Margarete Cs. et "La jeune homosexuelle" de Sigmund Freud.

Traduit de l’allemand par Thomas Gindele.

En 1999, à l’âge de 99 ans, décédait à Vienne Margarete Cs. qui refusait de se reconnaître dans celle qu’avec Freud, le mouvement psychanalytique appelle “la jeune homosexuelle”. L’été suivant paraissait Désir secret, écrit par Ines Rieder et Diana Voigt à partir de l'enregistrement de soixante heures d'entretiens avec Margarete, effectués entre 1989 et 1998. Elle s'érigeait violemment, encore soixante-dix ans plus tard, contre sa thèse centrale selon laquelle la déception de ne pas avoir eu l'enfant du père l'aurait poussée dans l'homosexualité. Au point qu'elle n'aurait jamais voulu lire l'article de Freud la concernant.

71 - Perversion sexuelle et transsensualisme. Historicité des théories, variations des pratiques cliniques. V. Rosario

Qu’on ne regarde pas le transsexualisme comme travestissement, représentation, ou manipulation radicale de sexe. Les transgenres ne se divertissent pas dans un jeu de sexe, ils travaillent dans le chantier du sexe. D’une façon imaginaire ou matérielle, leur sexe est en construction . C’est aussi vrai pour le sujet dit “normal” que pour le transsexuel, nous vivons tous dans le chantier du sexe, amenés à tout moment à défendre, à renforcer, ou à reconstruire le bâtiment social du sexe.

105 - Travailler la chair, arracher les mots. C. Imbert

«Depuis le Moyen Âge, la torture accompagne l’aveu comme une ombre, et le soutient quand il se dérobe ; noirs jumeaux». On a demandé aux femmes d’avoir un certain dire sur le sexe, dire adressé à Dieu, via le confesseur ou l’Inquisiteur. Et le Tribunal de la Pénitence a indirectement produit un des principaux outils de la connaissance des mœurs sexuelles de l’époque.

125 - Le Faust polonais.L. von Sacher-Masoch

Quand la femme épouvante Satan…

131 - Un assassin si beau qu'il fait pâlir le jour. Colette Piquet

Beaucoup de passages ont été supprimés par Genet dans l’édition de ses Œuvres Complètes, chez Gallimard. Parfois un mot, souvent un paragraphe, ou même une longue scène, comme le meurtre du «pédé arménien», ont fait l’objet d’une sorte d’autocensure. Genet efface les traces de ce qui pourrait le dévoiler plus qu’il ne le souhaite, et, par cet effacement, répète un autre effacement constitutif de sa subjectivité, «meurtre moral», Genet définissant Querelle comme «un joyeux suicidé moral». Querelle de Brest, le seul roman qui ne soit pas autobiographique, est l’un des plus intimement motivé et aussi des plus énigmatiques.

 149 - She stoops to Conquer. Deux histoires d'amour de Lucy Tower. G. Leff

Traduit de l’espagnol par Muriel Varnier.

Lacan considérait que les femmes se déplacent de façon plus à l’aise dans le contre-transfert et qu’avec le récit de Lucie Tower, c’est la première fois que se trouve articulé ce qui, dans la relation analytique, peut survenir de la part de l’analyste, une réciprocité de l’action Lacan souligne que «la chose a réussi» dans un cas où Lucie Tower a été touchée elle-même, ce n’est pas elle qui a touché l’autre, c’est l’autre qui l’a mise sur le plan de l’amour, et qu’en somme, le désir du patient en question est «beaucoup moins dépourvu de prise qu’il ne croyait sur sa propre analyste, de la faire courber sous son désir».

163 - Horizontalité du sexe. Jean Allouch

 Une question nous est notamment posée par cette pluralité des horizons à partir desquels s’éprouve l’érotique : celle du statut de la clinique. Avons-nous, dans l’analyse, vraiment besoin d’une clinique de type nosographique ? Avoir ces catégories en tête, est-ce bien utile pour accueillir quelqu’un dans sa singularité ? La coupure d’avec la médecine est aujourd’hui à radicaliser comme jamais. Il s’agit que la psychanalyse redevienne ce qu’elle était : une pratique pariasitaire.