08-09L'unebévue n°8/9 : Il n'y a pas de père symbolique

 L'Unebévue 1996, ISBN : 2-914596-24-3, EAN : 9782914596244, p, 34€

Téléchargement gratuit du numéro ! ico pdf

 ♦ Servis avec l'abonnement et disponibles sur le site et en librairie :

- Le refoulement. Die Verdrängung. S. Freud

- Comparaison mythologique avec une représentation compulsive plastique.

Mythologische parallele zu einer plastischen Zwangvorstellung. S. Freud

- Une relation entre un symbole et un symptôme.

Beziehung zwischen einem symbol und einem Symptom.S. Freud

- Séance du 9 juin 1971 du séminaire "D'un discours qui ne serait pas du semblant", et notes préparatoires de J. Lacan


 Sommaire

Un drame bien parisien. Alphonse Allais

Ce n'était pas lui! Ce n'était pas elle!

Le Dasein en objet a. Catherine Webern

Il y a un certain trouble pour qui voudrait transmettre avec Lacan que l'échec de la métaphore paternelle caractériserait la psychose. Lacan convoque à la fois Freud, Heidegger, et Descartes pour parler du sexe, ce qui, dit-il est impossible.

Les premiers pas...du père symbolique. François Dachet

"Il n'y a pas de père symbolique, ne l'a-t-on pas remarqué, dans l'articulation dont j'ai différencié frustration d'une part, privation et castration de l'autre". C'est ce que Lacan a écrit dans ses notes préparatoires à la séance du 9 juin 1971 dans son séminaire D'un discours qui ne serait pas du semblant, écrit, mais pas dit.

L'homme Moïse et le noeud bo. José Attal

Sur le Mont Nebo, Moïse assentit à sa propre disparition. L'Homme Moïse et le monothéisme, n'est-ce pas le texte, longtemps retenu par Freud, qui soutient qu'il n'y a pas de père fondateur de la psychanalyse ?

Bêtes de savoir. Gérard Blikman

Un peu bêtes, les enfants analpha-bêtes? Du savoir des bêtes de Kafka? Communauté bien singulière. Qu'est-ce que ça va produire ? Des bouts de savoir ? Des défis à la langue ? Des morceaux d'écriture ? Une littérature ? Un petit "rien" ? "Le vieux comte était mort et le jeune aurait dû régner, mais il n'en était pas ainsi, il y avait une pose dans l'histoire, de sorte que la députation se promenait dans le vide".

Intolérable "Tu es ceci". Propos clinique sur l'auto-destruction d'une psychiatrie compréhensive. Jean Allouch

A ce couplage de "Wagner le monstre paranoïaque" et de "Gaupp son psychiatre", Wagner lui-même répond dans sa pièce de théâtre Délire, avec d'autres couples, la grenouille et la souris, Louis II de Bavière et von Gudden son psychiatre.

Pas besoin de traduire ? G.Th.Guilbaud

Guilbaud répond à un exercice de logique formelle proposé par Lewis Carroll en commençant par poser une question : quels sont les termes dont il est nécessaire de connaître le sens pour pouvoir raisonner correctement ?

Dans la nouvelle Le Page de Gustave Adolphe, ce n'est pas une bonne qui séduit un enfant, c'est un jésuite. Il détourne la petite Christine de Suède (fille de l'empereur) de sa religion, le luthéranisme. Il s'immisce comme précepteur auprès d'elle, et l'initie au rosaire. Freud confie à Fliess le plaisir de sa lecture.

Johan Friedrich Herbart. Dossier préparé par Xavier Leconte

Malgré des élaborations successives, Freud maintient que le refoulement, d'un point de vue théorique, est une énigme. C'est la névrose obsessionnelle, et non l'hystérie, qui lui sert de guide en la matière.

Pourquoi Taine plaisait-il tant à Freud ? Jean-Paul Abribat

On peut certes montrer la proximité de certaines thèses de Taine dans De l'intelligence, et de Freud dans l'Esquisse d'une psychologie scientifique. Mais surtout : une tension, une antinomie, entre un moi "système de perception-conscience" et un moi "polypier d'images", le lieu même des illusions, des méconnaissances, et de l'illumination hallucinée.

1892-96, premières élaborations de Freud sur le refoulement. Dossier préparé par Xavier Leconte

Si le terme de "Refoulement" n'a pour Freud de sens que référé à la méthode d'investigation psychanalytique, et qu'ainsi, on peut soutenir que Freud a "inventé" ce mécanisme psychique du refoulement, on sait aussi que ce terme était auparavant employé en psychologie. C'est Herbart, le premier, qui s'en est servi, en 1824 . Herbart entendait fonder sa psychologie sur l'expérience, la métaphysique et les mathématiques. Dans ce cadre-là, il employa le premier le terme de Verdrängung pour qualifier l'action des représentation entre elles.

L'analyse des rêves.Carl Gustav Jung

Réputé introduire en français la traduction de "refoulement" pour le terme psychanalytique Verdrängung, ce texte montre surtout comment, dans un vocabulaire jungien, Jung fait une "lecture" de l'Interprétation des rêves, freudienne.