07L'Unebévue N°7 : Le défaut d'unitude. Analycité de la psychanalyse

L'Unebévue 1996, ISBN : 2-914596-24-3,EAN : 9782914596244, p, 22€

Téléchargement gratuit du numéro ! ico pdf

♦ Servi avec l'abonnement et disponible sur le site et en librairie :

La dénégation. Die Verneinung. S. Freud

 


Sommaire

π erre deux

Parler rigoureusement des à peu près c’est le courage mathématique, nous fait remarquer G. Th. Guilbaud.

Géométrie du processus analytique. Freud, Wittgenstein, Lacan. Jean-Claude Dumoncel

Les deux concepts du second Wittgenstein, géométrie du processus, et processus d’analyse, sont ici mis en oeuvre. Depuis Here comes everybody, on s’embarque, avec Sindbad le X, voyageur à variable libre, pour Isola L. Plurabella. Navigation qui montre qu’il y a une géométrie du processus analytique chez Lacan.

Wunsch ! Le symptôme comme noeud de signes. Mayette Viltard

Pendant six ans Freud a suivi l’enseignement de Brentano, et ce fut une rencontre. Les Analytiques d’Aristote forment une trame logique qui enserre dans les rêts du syllogisme ce qu’il y a d’analytique dans la psychanalyse, syllogisme dont Freud avec son scientisme, et ensuite Lacan avec la topologie des noeuds, tenteront de dégager la méthode analytique.

Les débuts “scientifiques” de Freud selon Siegfried Bernfeld

Au mépris des informations qu’il possédait en 1949, Bernfeld cherche à montrer combien il est impensable que Freud ait pu être influencé par Brentano.

Trois analyses. Jean Allouch

Le rapport entre lettre et place échappe partiellement à l’analytique du translittérable et exige, pour être traité, la mise en jeu d’une autre analytique, celle, topologique, de l’enchaînement. L’imaginaire, comme analytique du non-analysable, est le registre de validité de l’individu. Son instance tient dans la formule selon laquelle pas tout de ce qui constitue le sujet ne relève de l’analytique du translittérable.

Remarques sur la tresse borroméenne de quatre noeuds de trèfle présentée par Lacan dans le séminaire Le sinthome. Odile Millot-Arrrighi

Cette tresse est ce avec quoi Lacan étaye sa réflexion sur les rapports de la paranoia et du sinthome.

k tresses de t trèfles. Éric Legroux

Variations sur quelques dessins pris dans le séminaire Le sinthome.

Écrire sous la contrainte. Ajar, Pérec, Wolfson. Dominique de Liège

Cinoc est “tueur de mots” chez Larousse. Wolfson est ôteur de lettres. Et Ajar : “Je finirai mon livre parce que les blancs entre les mots me laissent une chance”.

Du corps comme lieu du signe. Christiane Dorner

Saint Augustin, Aristote, Bacon, manifestent un intérêt pour les modifications intervenant sur le corps de la mère, trahi dans sa maternité par l’existence du lait. Poser une réflexion sur le langage en l’articulant avec des signes physiques sur le corps de la mère marque le départ d’une réflexion sur la matérialité du signe. Les variations de Lacan sur la trace, imago, pas de trace de l’homme dans la femme, trou et serrage d’un noeud, sont des tentatives pour reprendre cette question.

Institutionnalisation de l’exception et du manque symbolique. Charles-Henry Pradelles de la Tour

Dans les contes, les choses et les êtres vont souvent par trois. Le troisième élément ne se compare pas aux deux premiers en termes de classe, mais de limite et de différence radicale. L’ordre social est non pas unifié, mais divisé, entre la loi fondée sur une exception, et celle instaurée sur un non-rapport.

Attention ! Déviation. George-Henri Melenotte

Localiser géographiquement la pratique et la transmission de la psychanalyse repose sur l’évacuation du mathème, ce qui désarrime la psychanalyse de son exigence de rationnalité. Elle devient l’affaire de la Personne du Clinicien, et sa transmission passe de l’école à l’Université.

Présentation du texte de Freud de 1925. La dénégation / Die Verneinung

Titre original du manuscrit

Die Verneinung und Verleugnung