GrafLE CAS NIETZSCHE-WAGNER

Max Graf

Traduit par François Dachet et Marc Dorner. Postface de F. Dachet.

L'unebévue 1999, ISBN : 2.283.01820.X, ISSN : 2-908855-46-1, Co-édition Buchet-Castel, 144 p. 12€

Dédiée à Gustav Mahler, cette étude sur le tournant des relations entre Nietzsche et Wagner a été écrite à l’orée du XX° siècle par Max Graf, musicologue et critique musical viennois, collaborateur de Freud, connu en psychanalyse comme père du petit Hans. L’analyse psychologique montre les personnages wagnériens marqués par le nihilisme de Schopenhauer, dont Nietzsche refuse, après Bayreuth, les conséquences artistiques et politiques. Mais cela ne justifie pas le rejet de la musique wagnérienne. Trente ans avant le nazisme, Max Graf délimite les enjeux de ce débat essentiel.
La postface de François Dachet vient éclairer comment certains textes de Freud et de Max Graf s’entrecroisent, se confondent ou se répondent, en une interrogation commune sur la création artistique dans ses rapports avec l’inconscient.