Créoliser un fantasme de soumission

Isaac Julien, un artiste postcolonial

Ninette Succab-Glissant

in Revue de l'Unebévue N° 28 LES BATEAUX NOIRS DU GENRE, p. 57

« Je joue avec la surface de la scène pour qu’elle forme une relation importante entre la scène gay contemporaine et l’histoire ancienne » dit Isaac Julien. Sur fond d’un tableau de Briard, La traite des nègres, il crée des tableaux vivants qui présentent d’autres formes de sexualité de l‘homme noir et articulent une tension entre les affirmations historiques ethniques et un discours qui veut dénier ces énoncés. Il nous amène à reconnaître que l’expérience coloniale a affecté la constitution sociale et psychique des deux parts. Il permet la fabrication d’une sorte de mémoire imaginaire où l’identité gay croise sans contestation un espace intermédiaire politiquement et psychologiquement fragmenté. En cela, son film, The attendant, parle à la fois à la diaspora africaine et au monde occidental.

Site d'Isaac Julien : http://www.isaacjulien.com

 12Henry Purcell, Didon's Lament, Jessye Norman (extrait).