ecrits inspiresÉCRITS INSPIRÉS ET LANGUE FONDAMENTALE

Béatrice Hérouard, Françoise Jandrot-Louka et Mayette Viltard

L'unebévue 1993, ISSN : 1168-948X, 161 p. 13€

Les psychiatres n'ont pas attendu les psychanalystes pour constater cette chose tout de même étrange : on peut être malade du langage. Dès le milieu du XIX° siècle, en secrétaires consciencieux, ils ont noté jour après jour les dires apparemment les plus échevelés des aliénés, ils ont collationné les lettres, les poèmes, les dessins.

Désordres du langage, salades de mots, schizophasies, schizographies, glossolalies, cryptographies, incohérence, pseudo-incohérence, poésie, paroles inspirées, écrits inspirés, langue fondamentale, écriture automatique, stéréotypies, langages néologiques, etc, autant de tentatives , de 1850 aux années 1930, de cerner ces troubles qui semblaient relever, dans leur majorité, des psychoses, mais qui n'en montraient pas moins quelque analogie, voire identité, avec le rêve d'une part, la création poétique de l'autre.Écrits inspirés et langue fondamentale.