Anguilles freudiennes

Savourer la vérité électriquement visqueuse de l'Être

Xavier Leconte

in Revue de l'Unebévue N° 26 Rhizome, carte, noeud bo, p. 61

♦ En passant par Guitrancourt, Heidegger chez Lacan

 

fais-dodo- "Heidegger à Guitrancourt. Lui, si gentil, appréciait beaucoup chez ma mère son sens de la langue, alors qu’il travaillait avec mon père et Jean Beaufret à la traduction en français de Logos." Judith Miller, Album Jacques Lacan, Visages de mon père, Seuil, 1991, p. 86

 

 

♦ Les rhododendrons de Grinzing, Binswanger chez Freud

 

sim

- 1936 Freud à Binswanger : « En cela vous êtes conservateur et moi révolutionnaire » Lettre du 8 octobre.

- 1971 : les maos : "on a raison de se révolter". Sim chante « J’aime pas les rhododendrons ».

 

 

image-thumb.php
- « Freud dans son jardin de Grinzing ».

 

 

♦ La « clairière » de Heidegger : une affaire domestique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

♦ Conversation dans un café à Paris

- DG et PB.

 

 

 

 

 

 

♦ « Les cow-boys du XXIème siècle» : Viagen

 

 

♦ 1956, Jean Rostand, « Sur l’histoire des idées relatives à la parthénogenèse dans l’espèce humaine ».

 

♦ Guillaume Dustan chez Ardisson

Thumbnail image

♦ Vers la mer des Sargasses

Couverture du livre de Louis Roule avec en légende « Les poissons et le monde vivant des eaux »

 

 

 

 

 

 

♦ Séjour à la station zoologique de Trieste

- « Comme si les choses les plus inutiles au monde n’étaient pas, dans un ordre d’inutilité croissante : les faux-cols, les philosophes et les monarques », Sigismund Freud

 

 

 

- Freud à Trieste.

 

 

 

 

 

 

« les mains tâchées du sang blanc et rouge des animaux marins, les yeux pleins de brillants monceaux de cellules qui me hantent jusque dans mes rêves… », (Lettre de Freud à Silberstein, Trieste le 5 avril 1876). Après avoir lu cette lettre de jeunesse de Freud, nous vous invitons à voir ou revoir le film de Shohei Imamura, « L’anguille », palme d’or à Cannes en 1997.