Conférence de L'unebévue 2017

Freud à Jérusalem, 1918-1948

présenté par Gilles Rozier

Avec Gérad Blikman, Sylviane Lecoeuvre, Delphine Piacitelli-Attal

Samedi 4 février 2017 de 14 à 16h30, à L'Entrepôt 7 & 9 rue Francis de Pressensé Paris 75014


Argument

rozier iUn livre vient de paraître ces jours-ci, en France, écrit par Eran Rolnik, psychanalyste, psychiatre, et historien, Freud à Jérusalem. La psychanalyse face au sionisme. Le livre est d'abord paru en hébreu, en 2007, Oše ha-nefashot : im Freud le-Eretz Yišrael 1918-1948, puis en anglais en 2012, Freud in Zion. Psychoanalysis and the Making of Modern Jewish Identity, traduit par Haim Watzman, puis en allemand, en 2013, Freud auf Hebrâisch. Geschichte der Psychoanalyse im jüdischen Palâstina, traduit de l'hébreu par David Ajchenrand, puis en français, traduit de l'anglais à la demande de l'auteur, par Gilles Rozier, en janvier 2017.

La parution en 2004 en allemand — en 2009 en français — de la très conséquente Correspondance Freud-Eitingon, 1906-1939, avait fourni des textes inédits, mais Anna Freud avait déclaré qu'il n'y avait « rien d'intéressant là-dedans ». Quelle lecture en faire ? Précisément, l'essai d'Eran Rolnik met en œuvre une importante pra­tique des archives, tout à fait contemporaine, comme une Lydia Marinelli a pu le faire également. Il ne s'agit pas d'un mal d'ar­chives, d'un retour aux racines pour renouer par exemple, avec un messianisme que Freud a refusé. Il s'agit de proposer, de créer des lectures rendues impossibles jusque-là par le poids majeur des ins­titutions nationales, identitaires, politiques, ou autres. On lit peu à peu la production d'un Freud en lien permanent non seulement avec le mouvement analytique, mais avec les courants sociaux et politiques qui se sont de tous temps tournés vers la psychanalyse, travailleurs sociaux, psychiatres, pédagogues, dirigeants social-démocrates, militants marxistes, sionistes, artistes, universitaires, etc.

L'essai d'Eran Rolnik confirme que Freud n'a jamais faibli pour soutenir que la psychanalyse n'est pas une Weltanschaung, mais il éclaire combien les discussions et les combats d'idées en Palestine mandataire furent riches et passionnés. Selon la spécificité de chaque migration, russe d'abord, allemande ensuite, le recours à la psychanalyse en Palestine a pris un tour différent tout en res­tant sur les grands sujets de la pédagogie, la sexualité, les groupes, la politique, le marxisme. Les figures de Moshe Wulff, Max Eitingon, ou Martin Buber sont là, mais on découvre aussi bon nom­bre d'intervenants moins connus, ou tombés dans l'oubli, ou bien encore, Bernfeld, Hartmann, et d'autres, « revisités ».

Dans les transformations théoriques apportées, refusées, débattues en Palestine à ce moment-là, les textes de Freud maintiennent, de Totem à Tabou, à Moïse et le monothéisme, ce que la très ferme pré­sentation, très connue, de Totem et tabou traduit en hébreu affirme: « Ce livre traite avant tout de l'origine de la religion et de la moralité Sittlichkeit, et donc il n'adopte pas un point de vue juif et ne propose pas d'exceptions à l'égard du judaïsme. En conséquence, l'auteur espère que ses lecteurs partageront sa conviction que la science Wissenschaft impartiale ne restera pas une notion étrangère à l'esprit du judaïsme nouveau ».

 

♦♦♦♦♦♦

Quelques livres :

Eran Rolnik

Freud à Jérusalem. La psychanalyse face au sionisme, traduction Gilles Rozier, Paris, L'antilope, janvier 2017,

et sa très importante bibliographie.

Correspondance Freud-Eitingon, 1906-1939, Paris, Hachette, 2009.

Sigmund Freud,

- L'avenir d'une illusion

- Moïse et le monothéisme.

Jean-Claude Milner

- Les penchants criminels de l'Europe démocratique, Verdier,2003

- Le juif de savoir, Grasset, 2006

- L'arrogance du présent, Grasset, 2009

Margarete Buber-Neumann

- Déportée en Sibérie, 1949, trad. de l'allemand par Anise Postel-Vinay,Seuil 1985.

- Déportée à Ravensbrück, 1949, trad. de l'allemand par Alain Brossat, Seuil 1986.

- Milena, 1977, trad.de l'allemand par Alain Brossat ,1986, Seuil

Jana Cerna, Vie de Milena, De Prague à Vienne, 1985, traduit du tchèque par Barbora Faure, Maren Sell&Cie, 1988, réed 2013.

Véra Schmidt, Annie Reich, Pulsions sexuelles et éducation du corps, traduit par Jean-Marie Brohm,10/18, 1979