Conférences de L'Unebévue 2015

ecosophie iÀ propos de "Qu'est-ce que l'échosophie ?"

Textes présentés et annotés par Stéphane Nadaud

 organisé par Marie-France Basquin et Mayette Viltard

Samedi 7 février 2015

à L'Entrepôt 7 à 9 rue de Pressensé 75014 PARIS 


Argument

« Attention, Monsieur Hulot, vous allez marcher sur la Vénus à la fourrure ! »

Félix Guattari

après avoir présenté et agencé pour nous les écrits pour l’anti- Œdipe, stéphane nadaud récidive : il présente et agence pour nous divers textes, notes, conférences que Félix Guattari a produits de 1985, fin des « années d’hiver », à 1992, date de sa mort.

Sur les voyageurs/Tandis que tombe la pluie/Le printemps est arrivé

Haiku de Ikegami Kôsanjin

À cet agencement, stéphane nadaud a donné un titre en forme de question « Qu’est-ce que l’écosophie ? » et bien malin qui don- nerait La réponse, Guattari remet sans cesse ses concepts en jeu, en action, ce qui confère à ses écrits, nous dit stéphane nadaud, « cette force inactuelle qui leur permet de parler aux lecteurs d’aujourd’hui ».

Et je te le demande, ai-je une tête de best-seller ?

J’accepte les 200 exemplaires que tu veux bien m’offrir, mais tu me donneras également une petite table et un tabouret pliant pour que je puisse les vendre

à la sortie du métro, s’il fait beau, et dedans s’il fait trop froid.

Félix Guattari

cet agencement nous délivre des interprétations psycho-biogra- phiques qui fleurissent aujourd’hui comme jamais. Les triplés de Guattari, dans ces années-là, cartographies schizoanalytiques (1989), Les trois écologies (1989 et chaosmose (1992) sont encore des rassemblements temporaires de pages « usagées » qui fuient de tous côtés, de brouillons surchargés écrits au kilomètre, cou- pés, agencés, fragmentés, réutilisés, dispersés en diverses langues, en divers lieux et stéphane nadaud, pour construire ce quatrième recueil, a suivi cette méthode, en retenant « les docu- ments, papiers, articles, en rapport avec la construction de la philosophie écosophique de Guattari ».

Joie, tragédie, comédie, les processus que j’aime qualifier de machiniques tressent un avenir sans garantie – c’est le moins qu’on puisse dire ! À la fois on est « faits comme des rats » et promis aux aventures les plus insolites, les plus exaltantes.

Félix Guattari

 

 

 

stéphane nadaud nous propose une lecture sadienne : « choisis et laisse le reste sans déclamer contre ce reste, uniquement parce qu’il n’a pas le talent de te plaire. songe qu’il plaira à d’autres et sois philosophe ».
nous allons donc tenter un débat en picorant les graines qui nous plaisent.

en voici une, par exemple, pages 303-304 :

Pour moi, il s’agit de refonder une certaine pratique de produc- tion de subjectivité, de production de l’inconscient dans diverses situations réelles – collectives, familiales, institutionnelles, etc.– où cette production de subjectivité, cet agencement d’énon- ciations ne va pas de soi. Elle n’existe pas dans les relations naturelles, si jamais il y a eu des relations naturelles entre les humains. Il faut donc l’inventer, la recréer constamment, mais une telle invention implique une sorte de réassurance ontologique. Qu’est-ce qui m’autorise à recevoir quelqu’un, à le faire parler sur un certain mode, sur un mode associatif, de lui-même, de ses rêves, de son enfance, de ses projets ? Je ne suis pas autorisé. Pour reprendre l’expression de Lacan « l’analyste ne s’autorise que de lui-même ». En fait, ce n’est pas vrai. Il ne s’autorise pas de lui-même. Il s’autorise d’une théorie, d’une identification à ses collègues, d’une appartenance à une école. C’est cela que j’appelle une pseudo-garantie ontologique. Et ce qui m’intéresse est de refonder cette pratique, non directement sur les modélisations existantes, celles des psychothérapies et des psychanalyses, mais de la refonder sur ce que j’appelle une métamodélisation.[...] Ce qui m’intéresse qujourd’hui dans la schizoanalyse, c’est le caractère hétérogènétique de cette pratique. Chaque cure développe une constellation d’univers singuliers, construit une scène, un théâ- tre tout à fait particulier, et la métamodélisation consiste à for- ger des instruments pour saisir cette diversité, cette singularité, cette hétérogénéité.

Vertige de l’immanence,

refonder la production d’inconscient.

 Juin 1992

 

 

 

 

 

 

Quelques livres

Félix Guattari, Qu’est-ce que l’écosophie, textes présentés et agencés par stéphane nadaud, ed. Lignes/Imec, 2013.

Félix Guattari, Écrits pour l'Anti-Œdipe, textes agencés par stéphane nadaud, paris, Lignes-manifeste, « Lignes », 2004.

Félix Guattari, Soixante-cinq rêves de Franz Kafka, textes agencés par stéphane nadaud, paris, Lignes, 2007.

Félix Guattari, Cartographies schizoanalytiques, 1989, Galilée, paris. Félix Guattari, Les trois écologies, 1989, Galilée, paris.

Félix Guattari, Chaosmose, 1992, Galilée, paris.

stéphane nadaud, Manuel à l'usage de ceux qui veulent réussir leur [anti]œdipe, paris, Fayard, 2006.

stéphane nadaud, Fragment(s) subjectif(s). Un voyage dans les Îles enchantées nietzschéennes, paris, unebévue-éditeur, 2011.

stéphane nadaud, Les Japons de Kenzaburô Ôé, paris, démopolis, 2013.