dustan iUne perruque et un stylo. Légender Dustan

Dir : Anne Marie Ringenbach

ISBN : 978-2-914596-49-7, ISSN : 1284-8166, 232p. 20 €

En supplément gratuit pour les abonnés à la Revue L'unebévue 32.



 

Quatrième de couverture

Guillaume Dustan. Ni à commenter, ni à critiquer. Rien à comprendre, rien à expliquer, rien à interpréter, plutôt quelque chose genre branchement électrique, connexion, rapport de flux. Besoin d’une lecture en intensité.
La main de Dustan caresse le crâne doré. Dustan ne lésine pas sur les moyens, mais cela se passe sur son dos, les autres ne sont pas invités à payer. Une écriture ascétique sous couvert d’un foisonnement, un athlète toujours à bout de souffle. Des concessions, jamais. Un éditeur fulgurant, créant une collection aujourd’hui impossible, beaucoup trop hors commerce, Le Rayon. Un danseur, un cinéaste, un écrivain, un petit juge.
Dans le consensus en train de créer une nouvelle police du langage, Guillaume Dustan tient une position insupportable. Le langage, voilà ce que j’en fais, je tords les mots, je les déjante, je les brise, je les hache. Les médias veulent des noms people tout en minaudant sur le respect de la vie privée. Dustan en écrit des listes entières, de « vrais » noms. Lui, son nom, il l’a plaqué. Pas de privé dans la vi cotidièn.
Dans une période de terreur d’une épidémie inédite, Dustan ramène la question du désir à d’autres équations que celles qui sont en train de s’inscrire. Un Hamlet rockstar pro-drogue, pro-sexe.
Vivre à tout prix, intensément, contre les éthiques en place, écrire sa vie parce qu’il ne peut pas faire autrement, avec quelques guides qui lui ont montré la voie d’une vie nouée à l’écriture. Il ne pourra jamais survivre, quand ce sera fini, ce sera fini... Et on dira après sa mort : écrivain maudit, sans penser à l’étymologie de “maudit”. Celui qui dit mal, toujours...

 

Sommaire

 

Préface. Anne Marie Ringenbach Mayette Viltard

L’enje Dustan. Colette Piquet

Dit que si aux nerfs Dustan-Warhol. Anne-Marie Vanhove

Flagrant délit

LXiR Queue : variable intensive. Claude Mercier

Une écriture incarnée. Rosine Liénard

À la Ciotat.

Il était tellement là. Marie-Magdeleine Lessana

Underground therapy. Françoise Jandrot

Je ne veux pas faire ça à ma vie. Michèle Duffau

Lafortgue, beaucoup. Xavier Leconte

 

Les textes de cet ouvrage sont issus des rencontres de Clinic Zones, en 2013, sous le titre LÉGENDER DUSTAN, à Paris les 13 et 14 avril 2013, JE NE VEUX PAS FAIRE ÇA À MA VIE, à La Ciotat les 5 et 6 octobre 2013, PSYCHANALYSE DE LA VI COTIDIÈN et à nouveau à Paris, les 7 et 8 décembre 2013, UNE PERRUQUE ET UN STYLO, avec José Attal - Anne-Marie Vanhove - François Dachet - Claude Mercier - Jean-Hervé Paquot - Anne Marie Ringenbach - Colette Piquet - Michèle Duffau - Ninette Succab - Mayette Viltard - Marie-France Basquin - Françoise Jandrot - Luc Parisel - Xavier Leconte - Marie-Magdeleine Lessana - Rosine Liénard, et le public très largement actif tout au long de l’année.