Place publique flyer 2019iPlace publique

15 juin 2019

Samedi 15 juin 2019 de 9h30 à 12h.

au rez-de-chaussée du Lucernaire, 53 rue Notre-Dame des Champs, 75006 Paris

 
Voici quelques textes qui seront éventuellement en discussion, avec ceux que vous proposerez.

 

Dans Lundi matin #188 avril 2019 : « Le mana fuit, réinventons la magie ».

1 : « Un communisme plus fort que la métropole » [ Cliquez pour télécharger ]

Une critique de BOURRIAUD, Nicolas, Formes de vie. L’art moderne et l’invention de soi, Paris, Denoël, 2009 [1999], 169 p.

AGAMBEN, Giorgio, « Forme-de-vie », Moyens sans fins. Notes sur la politique, Paris, Payot & Rivages, 2002 [1993], p. 13-23.


2 : Le paradigme esthétique

Le nouveau paradigme esthétique de Bourriaud
C’est par ce biais et sous cet intitulé Nicolas Bourriaud dans Formes de vie. L’art moderne et l’invention de soi que Nicolas Bourriaud, dans la dernière partie de l’Esthétique relationnelle, se livre à une réappropriation du « Nouveau paradigme esthétique » de Félix Guattari (titre de l’avant-dernier chapitre de Chaosmose). Il s’agissait à l’origine d’un article publié dans la revue Chimères, n° 21, hiver 1994, qui se trouve donc réinscrit après-coup dans un champ institutionnel qui lui était au départ étranger.

 

Félix Guattari Une subjectivité pas sans Lacan

N’importe quel texte de Guattari problématise cette question. En voici 2 parmi tous les autres :

3 : Combattre le chaos
4 : De la production de subjectivité

 

De la Subjectivité Lacan-Bourcier-Préciado

Avec les passages soulignés en gras du texte de Lacan de1960-66 j’attire l’attention, en 2019, sur des impasses qui ont amené le retour au signe et l’invention du plus-de-jouir après 1968.

5 : Subversion du sujet et dialectique du désir dans l’inconscient freudien
6 : ZAP la psy
7 : On a parlé théorie queer avec Sam Bourcier
8 : Le féminisme n’est pas un humanisme
9 : Qui défend l’enfant queer ?